Gods Games

Sommes-nous les jouets des dieux ?
Dans ce forum RP, des rencontres crues impossibles pourront avoir lieu
entre d'illustres ressuscités et des personnes de notre siècle

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Titre pas encore trouvé ^^

Aller en bas 
AuteurMessage
Zoé Eperly

avatar

Messages : 154
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 37

MessageSujet: Titre pas encore trouvé ^^   Mar 20 Mar - 23:59


    Chapitre 1 : L'Enfance

    « HAAAAAA!!!!!
    - Allez Karina, tu y es presque! Je vois déjà une bonne partie de sa tête! »

Et oui ! Même chez les sorciers, les accouchements existent. Nous voici donc en Russie dans un vaste manoir appartenant à la famille Urikova. Les Urikova sont une famille de sang pur assez connue en Russie mais moi je suis de sang mélé, mon père étant un moldu. C'est d'ailleurs en ce jour du 25 décembre, jour où les humains fêtent la naissance du Christ, que je décide de faire mon apparition dans ce monde. Jésus n'a qu'à bien se tenir, à présent ce jour ne lui sera plus réservé exclusivement.
Ma génitrice souffrait et travaillait depuis maintenant de nombreuses heures et pourtant je n'arrivais toujours pas. Je ne voulais pas quitter le nid douillé dans lequel je me trouvais, même si je commençais à manquer de place. Puis enfin, après une quinzaine d'heures, je décidai de mettre fin au souffrance de ma mère en quittant mon petit monde à moi. C'est donc en ce jour de Noël que, moi, Svetlana Irina Urikova, je vins au monde.


_. Scene 1

    « Bonjour tout le monde! »

Dit alors une petite voix des plus enchantée. Cette voix enfantine était la mienne, au moment où j'entrais dans la pièce à vivre pour saluer tous les membres de la famille. Assis confortablement dans un fauteuil, tout le monde était présent : Nikolaï, mon grand-père et patriarche de la famille, mes tantes Nashaly et Lynn, ainsi que leur mari respectif : Arow Lancaster et Orion Urikova, accompagnés des mes deux cousins : Klaus, 8 ans, fils de Lynn et Orion & Sacha, 6 ans (tout comme moi), fils de Nashaly et Arow. Et bien entendu pour terminer, Karina, ma mère, Sergeï Davidson, mon beau-père, Andrew Davidson, mon demi-frère - de 2 ans mon ainé - et moi-même.
Lorsque nous arrivâmes, tous nous saluèrent et mon grand-père se leva pour m'accueillir dans ses bras, voyant bien que j'allais lui sauter dessus. A cette époque, j'étais très attachée au Patriarche. Il était pour moi un ami, une personne sage que j'écoutais sans dire un mot. Il m'apprenait de nombreuses choses et moi je buvais ses paroles, prête à en apprendre d'avantage. Nikolaï finit par me reposer à terre et me laissa aller saluer le reste de la famille. Aujourd'hui, nous nous réunissions pour fêter les six ans de Sacha et de moi-même. Bien que nous ayons un mois d'écart, lui étant le plus âgé, tout le monde attendait que le jour de mon anniversaire arrive également pour pouvoir souhaiter nos deux anniversaires en famille. Des fois, je me demande si ce fonctionnement ne dérange pas Sacha... Après tout, c'est lui qui doit attendre... J'avoue que je n'ose pas lui demander...
Après avoir dit bonjour à tout le monde, je fis signe à Klaus et à Sacha de me rejoindre dans la pièce à côté.
    « Qu'est-ce qu'il y a? Me demanda Sacha.
    - Rien... je voulais juste qu'on soit que tous les trois!
    - Toi... tu nous caches quelque chose... Se mit alors à dire Klaus.
    - Pourquoi je cacherais quelque chose? ><
    - Parce que t'es comme ça... T'es une petite chipie!
    - Mais non! >< J'suis pas une chipieuuuh! >< Dis-lui Sacha ! ><
    - Klaus, laisse la tranquille... Tsss, et c'est toi le plus grand des trois...
    - Oh toi le minus, j'te permet pas!! »

S'exclama Klaus en empoignant son cousin par le col. Ne pouvant laisser passer ça, je me faufilai entre les deux et poussai Klaus. Bien entendu, il ne bougea pas d'un poil, mais cela lui permit de relâcher son étreinte sur la pauvre chemise de Sacha.
    « Calme toi! Il ne t'a rien fait! >< Si j'vous ai amené ici, c'est simplement pour être avec vous deux et que vous deux! >< »

Devant tant de sincérité, Klaus s'excusa auprès de Sacha et même de moi pour m'avoir traiter de chipie. Nous finîmes par nous mettre d'accord sur le jeu auquel nous jouerions, lorsque ma mère nous appela pour rejoindre le reste de la famille.
    « Les enfants ! Venez ! C'est l'heure des cadeaux !
    - CHOUETTE ! »

Criâmes en coeur Sacha et moi-même! Klaus partit le premier, suivit par Sacha, avant que je ne lui attrape le bras.
    « Merci pour tout à l'heure!
    - Oh mais y a pas de quoi ! C'était bien normal, il n'avait pas le droit de te traiter de chipie... il n'y a que moi qui en ait le droit, chipie !
    - ... Maiiiiiiiiiiiiiiis ! >< »

Je m'étais arrêtée et l'avais frappé à l'épaule, mais encore une fois cela n'eut aucun effet. Sacha se retourna vers moi et me dit en rigolant.
    « J'adore t'embêter, c'est trop facile ! Mais t'inquiètes pas, je rigolais, t'es pas une chipie ! »

Il m'embrassa sur la joue, me sourit, puis avança jusqu'au salon pour rejoindre le reste de la famille en me tirant par le bras.


_. Scene 2
    « Mademoiselle... »

J'observais ses mains flotter d'une touche à une autre du piano. Des mains si fines, si douces, si délicates. Mon demi-frère jouait divinement bien. A côté de lui, j'avais l'impression de savoir à peine jouer trois notes. J'étais complètement fascinée par sa prestance lorsqu'il se mettait à jouer. A cette époque, un rien me fascinait. Je n'avais que sept ans et je ne m'entendais pas particulièrement bien avec Andrew, mais à chaque fois que je le voyais jouer du piano, j'entrais dans une sorte de transe et tout son être entier me fascinait. C'était une sensation des plus étrange, mais sur le moment je n'y prêtais guère attention.
    « Mademoiselle Svetlana !! Veuillez-vous concentrer je vous prie !!
    - Ha oui... excusez-moi... »

Et je me remis à jouer du piano, avant que mon demi-frère ne vienne me murmurer quelque chose à l'oreille.
    « Est-ce que ce serait moi qui te déconcentrerais ?
    - Tss... »

Puis, il laissa échapper un petit sourire en coin, ce genre de sourire qui apparaissait lorsqu'il se sentait supérieur ou que quelqu'un venait de flatter son égo. Oui, mon demi-frère était plutôt du genre orgueilleux, sûr de lui et surtout un tombeur de première ; oui oui, déjà à dix ans. Je soupirai, fis mine de n'avoir rien entendu et continuai de jouer. Comment avais-je pu être fasciné par lui quelques secondes plus tôt, alors que je détestais tout en lui? Je n'aimais pas son caractère, je ne l'avais jamais apprécié. Pourtant, je devais faire avec. Ma mère n'avait pas l'air de vouloir quitter son "amant" - deux ans après ma naissance, ma mère fit la connaissance de Sergeï Davidson, un sang-pur, et depuis ils ne se lâchent plus - j'allais donc devoir supporter mon demi-frère pour encore pas mal d'année.
    « C'est pas comme ça que tu dois faire ! Regarde... »

Il se rapprocha de moi, prit ma main et la posa délicatement sur une des touches du piano. Il continua à la faire glisser de touche en touche et le son qui en sortait était vraiment magnifique. Mon demi-frère était vraiment doué, il fallait l'avouer. Rien que pour cela, je le détestais. Il était meilleur que moi et cela suffisait à me rendre jalouse et envieuse. Je crois que c'est à cette époque qu'il devint mon "modèle". Il réussissait dans beaucoup de domaine et se moquait de moi parce que j'y arrivais bien moins que lui. Je voulais donc tout faire pour atteindre son niveau et le dépasser. Je voulais lui montrer que j'étais supérieure à lui. Je voulais lui montrer que je n'étais pas une bonne à rien, incapable ne serait-ce que d'atteindre son niveau. Non! Je voulais être meilleure que lui et j'y arriverais.
    « Voilà ! T'as compris maintenant ?
    - J'aurais pu trouver toute seule...
    - Tss... »

Il ne répondit rien et se remit à sa place, avant de recommencer à jouer. Je ne voulais pas qu'il sache que je trouvais qu'il jouait merveilleusement bien ou que j'avais besoin de lui pour m'améliorer. De un, parce que les gens flattaient assez son égo comme ça, je n'avais pas besoin d'en rajouter, et de deux, ma fierté avait déjà prit un coup sachant que son aide m'avait servi, alors si en plus il le savait, mon égo ne ressemblerait plus à rien.
Le reste du cours se continua sans que nous nous adressions le moindre mot. Puis, nous nous séparâmes une fois le cours terminé, pour nous rendre à nos propres occupations.


_. Scene 3
    « Svetlana ! Ta mère veut qu'on aille rendre visite au Patriarche ! Alors tu descends tout de suite !
    - Ok, j'arrive ! »

Je descendis les marches en vitesse, enfilai une paire de chaussure et un manteau, puis sortis de la demeure en compagnie d'Andrew. Pourquoi fallait-il qu'il vienne avec moi ? Ce n'était pas son grand-père et je savais me rendre jusque chez lui toute seule, je n'avais pas besoin de son aide. Alors qu'est-ce qu'il faisait avec mo i? Je n'arriverais vraiment jamais à comprendre mon demi-frère...
    « Tu sais pourquoi elle veut qu'on aille voir mon grand-père ?
    - Non aucune idée... »

J'essayais d'engager la discussion, parce que cela faisait déjà plusieurs minutes qu'on marchait, mais aucun de nous ne s'était décidé à parler et le silence commençait à me peser... Je devais avoir neuf ans à cette époque, donc Andrew en avait onze. C'était un écart plutôt conséquent à nos âges, ce qui expliquerait peut-être le fait que nous ne nous apprécions pas? Ou peut-être tout simplement que nos caractères n'étaient pas fait pour être liés... Bref, j'essayais toujours de trouver quelque chose pour faire un peu la conversation, lorsque Andrew changea subitement de direction.
    « Euh... qu'est-ce que tu fais ? La route pour aller chez grand-père c'est par là-bas, pas par la forêt !
    - T'inquiète pas! Je connais un raccourci ! On y sera beaucoup plus vite par là !
    - T'es vraiment sûr de ce que tu dis... J'ai pas vraiment confiance...
    - Aurais-tu peur de la forêt ?
    - Moi ? Peur de la forêt ? La forêt ne me fait pas peur !
    - Oui, mais tu n'es qu'une sang-mélée ...
    - C'est pas parce que t'es un Sang-pur, que tu peux tout te permettre !! »

Énervée, je pris les devants et le dépassai pour m'enfoncer la première dans la forêt ! Je n'avais absolument aucune idée du chemin qu'il fallait emprunter, mais je continuais d'avancer, bien décidée à lui montrer que je savais me débrouiller seule et que je n'avais absolument pas peur de la forêt! J'aurais quand même dû y réfléchir un peu plus, car en voulant en faire trop, je ne fis pas attention à la rivière qui se trouvait juste devant moi et tombai tête la première dedans. Il y avait énormément de courant et je ne savais pas nager. Je commençais à manquer d'air. Je paniquais. Je bougeais mes bras et mes pieds dans tous les sens, mais pas moyen de retourner à la surface. J'avais peur. A cet instant, je ne pensais plus qu'à une chose, qu'Andrew vienne m'aider. J'avais horreur de cette pensée. Moi qui n'avais jamais voulu de son aide, là j'en avais clairement besoin. Et au moment où j'en avais le plus besoin, il ne se manifestait pas. Le temps paraissait horriblement long. Il ne s'était passé que quelques secondes, mais je trouvais que le temps passait au ralenti. J'étais tétanisée. Je voulais remonter à la surface. Je n'y voyais rien. J'aurais voulu crier, mais avec toute cette eau, c'était impossible. Jusqu'au moment où, sans vraiment comprendre pourquoi, mes poumons se remplirent d'air. J'ouvris alors les yeux et constatai que je me trouvais sur la berge à des mètres de l'endroit où j'étais tombée. Mes vêtements étaient trempés, mon corps frissonnait comme jamais il ne l'avait fait, aussi bien par le froid, que par la peur et la panique qui me rongeait encore. Je cherchais Andrew des yeux, mais je ne le voyais pas. Où était-il ? Pourquoi n'était-il pas à côté de moi si c'était lui qui m'avait sorti de l'eau ? Ce ne fut que quelques minutes plus tard, que je le vis arriver en courant, mouillé de la tête au pied, le visage horrifié. Lorsque mon regard croisa le sien, je pu lire dans ses yeux une lueur de soulagement. Il courut jusqu'à moi pour voir comment j'allais.
    « Tu vas bien ? Comment t'es sortie de l'eau ?
    - Oui oui je vais bien... Mais, je pensais que c'était toi qui m'avais sorti de l'eau...
    - Impossible ! J'ai sauté quelques secondes après t'avoir vu tomber, mais tu as été entraînée par le courant, bien plus rapidement que moi, alors je ne t'ai pas trouvé. Je suis ressortie avec quelques difficultés et je me suis mit à courir le long de la rivière en espérant te voir à un endroit et venir t'aider... Mais je ne pensais pas te trouver directement sur la berge. Comment tu as fait ?
    - Je... je... je n'en sais rien du tout... »

Après cet incident, qui me fit réaliser que mon demi-frère tenait quand même à moi, ma mère m'expliqua que j'avais donc dû hériter de ses pouvoirs, ce qui expliquerait comment j'ai pu me sortir de l'eau seule.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Titre pas encore trouvé ^^
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trouvé croisé caniche/griffon à Bruay la Buissière (62)
» recherche shih tzu femelle J'ai trouvé
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)
» Le Seigneur des Anneaux, autre titre ?
» trouvé caniche abricot qui recherche ses maitres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gods Games :: Hors Jeu-Animations :: Vos talents :: Vos écrits-
Sauter vers: